jeudi 29 juin 2017

Ma confiture de figues du jardin !


Aujourd'hui, je vous propose
ma recette de confitures de figues du jardin, à Caromb .
Ce ne sera pas avec la"longue noire de Caromb" ,
mais avec la "dauphine"!




Récolter les fruits



Les laver
Les couper en petits morceaux

Les peser

Ajouter le sucre!
Là, pour 2,850kg de fruits j'ai mis 1,300kg de sucre et c'est largement suffisant !
Toujours du citron (bio), les jus et les zestes! et là, j'en ai mis 2



Et 50 g de racine de gingembre(bio) fraîche et râpée qui "réveillera" votre confiture !!!


Mélanger le tout avec les zestes et jus de citrons et laisser se dissoudre le sucre 1 à 2heures avant de commencer la cuisson !




Pendant la cuisson des fruits, je fais bouillir de l'eau dans une grande casserole (à droite sur la photo)
et j'y plonge mes pots et couvercles afin de les stériliser (qques minutes)


Votre confiture est cuite à point, lorsque vous laissez tomber une goutte 
sur le bord d'une assiette creuse, et que la goutte ne coule pas, elle se fige !
C'est bon , on arrête la cuisson !

Il faut toujours que j'ajoute un parfum! et j'ai eu envie de lavande !
Vous allez au jardin, vous coupez quelques brins, vous les passez rapidement sous l'eau
et vous coupez les tiges pour ne garder que les fleurs !

Vous les déposez dans le fond de vos pots stérilisés et commencez à remplir de confiture !


Vous fermez bien vos pots immédiatement, à chaud et vous les retournez, couvercles en bas !


Voilà, terminé!
J'ai dejà essayé les figues avec le romarin,avec la mélisse, avec la menthe bergamote....
vous n'avez qu'à choisir ce qui vous inspire.....

lundi 22 mai 2017

des jaunes et des bleus...





Petit bouquet du jardin...roses"Graham Thomas" (de David Austin),
nigelles de Damas et bourrache.

Iris et rosier Banks



Ne pas oublier le parfum des glycines....!



Les délicates petites clochettes de la grande consoude !
Une plante indispensable au jardin ! Un peu envahissante, certes,
mais on peut toujours la "contrôler" en la divisant afin d'en offrir aux amis !
Avant tout, elle est belle, ses nuances de bleu sont incroyables, elle ne demande rien comme entretien,
elle est très mellifère, ses jeunes feuilles sont comestibles , cuites, et l'on
en fait un purin comme pour l'ortie...
Pour ma part, je l'utilise, dans les bouquets et lorsqu'elle fâne,
je m'en sers comme paillage au jardin ou bien 
 je l'ajoute au compost dans lequel elle a ,comme sa copine l'ortie,
un rôle d'activateur....




Les iris bleu-mauve, les plus rustiques aussi, que l'on peut admirer
un peu partout en Provence, avec les iris violets... sont indéniablement
les plus parfumés...et quel parfum...!




Bourrache bleue et calendulas ensoleillés !





Autour de la bassine-potager (!!), 
un joyeux mélange de pimpants calendulas
et de belle bourrache !


 le rosier "Graham Thomas"

jeudi 18 mai 2017

Iris du jardin

La saison des iris se termine doucement....et 
déjà les premiers pavots déploient leurs roses jupons volantés
à souhait !




dimanche 2 avril 2017

Jour de pluie




Une tourterelle solitaire
sur l'unique branche du pommier !
Contre toute attente, notre pauvre et très vieux pommier
a quand même fleuri ce printemps....
et peut-être nous donnera-t'il encore quelques pommes
à la fin de l'été ?
Who knows !